Driver, Zelda, Max et Valentin

Tout a commencé par un samedi après-midi il y a 15 ans …
Un samedi comme tous les autres, le fils de mon conjoint se réveille avec l’idée d’avoir un chien … un bulldog car un de ses copains en avait un aussi et il les trouvait beaux …

Nous voici donc à la recherche de notre bulldog quand une annonce d’un particulier dans un journal toutes boites retient alors notre attention … Ce qu’il ne savait pas, c’est qu’un bulldog ça coûte cher … Je décide donc moi qui rêvait d’avoir un chien depuis ma plus tendre enfance de l’acheter avec lui …

C’est ainsi que Driver déboula dans nos vies … Une boule de tendresse, d’espièglerie, de bonté, de gentillesse,… UN BONHEUR A 200 % …

Quelques temps plus tard, voulant que Driver ait un(e) compagnon(gne) de jeu, nous tombons sur le site du club belge du bulldog anglais sur l’annonce d’une bullette de 6 ans à replacer car son maitre venait de se suicider et sa compagne ne voulait plus du chien … nous voilà en route pour Andenne et c’est ainsi que ZELDA déboula aussi dans nos vies avec son caractère de cochon, son aversion pour les chiens et chats de l’extérieur mais adorable avec Driver et mes chats … ils dormaient même ensembles …

Quand ma fille est née, j’avais un peu peur de la réaction de mes 2 cochons, mais il n’en fut rien … A mon retour de l’hôpital, ils m’ont fait la gueule pendant 1 h … j’en ai pleuré … Mais après, je n’ai rien changé de mes habitudes avec eux … Et je n’ai au grand jamais eu de soucis… jugez-en par vous-même …


driver-leeloo1.jpg driver-leeloo2.jpg
zelda-driver-leeloo-phil.jpg driver-leeloo3.jpg
driver-leeloo4.jpg driver-zelda.jpg
zelda-germaine.jpg

C’est le cœur lourd que j’écris ces lignes, car ils sont partis pour le plus grand des voyages en 2010 à quelques mois d’intervalle… mes premiers bulldogs, ceux qui m’ont fait connaître et rendue accro des bullys …

Ma Zézé nous avons du l’aider à vivre désormais sans souffrance … Elle a 14 ans pour toujours …

Driver (celui qui n’a pas de blanc sur la tête) s’en alla dans les mains de mon conjoint pour le plus grand des voyages à l’aube de ses 12 ans …

Même si pour moi leur disparition laissa et laissera un vide immense, le fait de revoir leur photo et raconter leur histoire me serre le cœur, je savais qu’une vie sans bulldog serait bien trop triste … c’est comme cela que Valentin pointa le bout de sa truffe … début 2011 … Le plus petit de la portée par la taille, mais certainement pas par le cœur … une bonté sans faille, une espièglerie à toute épreuve, une beauté à couper le souffle …

Plus on avançait avec le temps, plus nous nous rendions compte qu’il lui fallait une compagnie car le simple fait de dire le mot « chien », le simple fait qu’il en voie un à la télé, le rendait fout de joie, et allait à sa recherche dans le jardin, allait chercher ses jouets, mais un dilemme se posait, en reprendre un tout petit ? Adopter ? Tout en sachant qu’avec un enfant autiste, il fallait prendre toutes les précautions et bien étudier la question, pour ne pas se « casser la figure »… tout en sachant que nous avons appris à notre fille à respecter comme il se doit les animaux qui l’aident énormément à sortir de sa bulle …

Après moultes réflexions, et surtout après que mon conjoint ait enfin cédé, nous décidions d’ADOPTER …, de se relancer dans cette fabuleuse histoire …

C’est ainsi que S.O.S Bulldog Belgium décida de nous faire confiance en nous confiant Max un petit loulou* (au sens propre comme au sens figuré étant donné le gabarit de Valentin) *de 2 ans et demi … A ce jour (15/07/12) cela fait trois semaines que Max partage notre quotidien, il change de jour en jour, mange d’un meilleur appétit, s’affirme au quotidien, est l’ami de tous, adorable, … notre « petit flamand » (il vient de Flandre)…

Nous revoilà repartis pour des années de bonheur avec nos deux p’tites bilouttes comme je les appelle …

valentin-max.jpg valentin-max3.jpg

Et si c’était à refaire … je le referais … il n’y a rien de plus beau que l’adoption, redonner sa chance à un loulou en détresse, en recherche d’une nouvelle famille, il n’y a rien de plus beau …

Même si l’adoption est un geste magnifique, il doit être mûrement réfléchi, ce n’est pas un acte qui doit être pris à la légère … mais cela reste une magnifique aventure …

Christelle, Leeloo, Philippe (les deux pattes) & Max, Valentin (les quatre pattes).

×